Quand Damien Lemaire, rédacteur en chef de Media Marketing, dézingue la publicité luxembourgeoise

Publié le 15/01/2018

Dans une interview accordée à Media Marketing Luxembourg, Damien Lemaire, rédacteur en chef de la version belge mm.be, revient sur la qualité des campagnes soumises par les agences et annonceurs luxembourgeois aux Media Awards 2018, dont il a co-présidé le jury cette année aux côtés de Pascale Kauffman. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la qualité, il ne l’a pas vraiment vue. Extraits:

« J’avoue que j’ai été assez surpris par le niveau des créations inscrites. Franchement, je m’attendais à (beaucoup) mieux. Pour un pays notamment connu pour sa bonne santé économique, découvrir des campagnes aussi pauvres est relativement perturbant. »

Et quand on lui demande si ce constat est partagé par les autres membres du jury, Damien Lemaire poursuit: « Non, mais des jurés non luxembourgeois, certainement. A commencer par Joe La Pompe, qui, par ailleurs, a très vite déniché quelques pompes, ou, en tous cas, des idées qui avaient déjà été pondues par d’autres créatifs, dans d’autres pays… Par contre, nos confrères luxembourgeois semblaient pour leur part assez satisfaits du niveau global. » …avant de chercher la faute côté annonceurs: « J’espère sincèrement que la raison est plutôt à chercher du côté des annonceurs, qui, contrairement aux belges à nouveau, n’ont probablement pas encore été « éduqués » à la créativité, à oser d’avance, à prendre des risques. Et ça, c’est effectivement le boulot des agences… »

« Les annonceurs luxembourgeois n’ont probablement pas encore été ‘éduqués’ à la créativité. »

Bref, rassurez-vous, avec Damien Lemaire, tout le monde en prend pour son grade.

Ah, et, on allait oublier. À lire le rédacteur en chef de Media Marketing, on comprend aussi que cette année, le coup de cœur du jury risque de nous décevoir: « Si ma mémoire est bonne, c’était le coup de cœur d’un juré qui a su bien le défendre et finalement convaincre l’ensemble du jury. »

Allez, chers publicitaires luxembourgeois, fermez donc ce navigateur web dans lequel vous lisez adada et retournez travailler, vous avez encore pas mal de boulot. ;-)

Pour rappel, la cérémonie des Media Awards 2018 a lieu le 1er février au Grand Théâtre. Et si vous n’avez pas encore vos places, c’est le moment de vous en inquiéter.

2 commentaires

  1. François Da.
    Le 15/01/2018 à 09:16 | Permalien

    …ou quand la catégorie Internet ne peut être qu’une banner :D

    …ou quand la condition pour candidater, c’est d’avoir annoncé chez un des deux orgas…

  2. Mike Welter
    Le 02/02/2018 à 14:29 | Permalien

    Les Media Awards, organisés par RTL/IP et Maison Moderne n’ont qu’un seul but, c’est de récompenser leur clientèles les plus fidèles et non la meilleure création pub au Grand-Duché.
    Si on écoute la pub radio qui a reçu le prix GOLD, produite par un des organisateurs de l’événement IP, je pense que c’est normal que beaucoup d’agences ne participent plus à cet award. En plus il manquent pas mal de catégories, car ceux-ci ne sont commercialisés par IP ou Maison Moderne.
    C’est dommage que la scène luxembourgeoise sera réduit de cette façon, surtout pour une personne de l’extérieur, à ce niveau très faible.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>