Après le rachat de Farvest, Docler Holding continue d’investir et entre au capital de Reborn

Publié le 13/03/2019

En juillet dernier, Docler Holding annonçait dans un communiqué le rachat de l’agence marketing et événementiel B2B Farvest, avec pour ambition un développement européen. Si Kamel Amroune conserve sa fonction de CEO, Fabien Amoretti – qui avait fondé Farvest en 2000 – s’est quant à lui complètement retiré de l’actionnariat.

«L’innovation et la créativité sont les pierres angulaires de Docler Holding. Une partie de notre stratégie commerciale est dédiée à la diversification dans les domaines de l’ICT, des médias et du divertissement.»

Karoly Papp, CEO de Docler Holding

Aujourd’hui, Docler annonce un nouveau rapprochement stratégique avec un autre acteur de la communication au Luxembourg: Reborn, spécialisée dans le développement d’interfaces utilisateurs web et mobiles (UX/UI Design).

D’origine luxembourgeoise, la société Reborn possède un portefeuille clients comprenant notamment le groupe POST, la Banque de Luxembourg et le groupe Foyer, pour lesquels elle développe des interfaces à la fois web et mobiles. Elle a par exemple développé l’app mobile MyFoyer, recompensée lors des derniers Luxembourg Marketing & Communication Awards 2018 organisés par… Farvest.

Si le communiqué ne précise pas les détails de cette prise de participation, elle doit toutefois permettre à Reborn d’optimiser et d’adapter ses services, en développant encore davantage la qualité de son service clients. Les deux sociétés visent à proposer une offre complète sur le marché de l’interface utilisateur, d’une part avec l’expérience confirmée de Docler dans le design d’interfaces en ligne et d’autre part, avec les services aux entreprises de Reborn.

«Nous sommes impatients de trouver de nouvelles solutions pour renforcer la qualité de nos services. Ceci sera rendu possible grâce à la connaissance des interfaces utilisateurs de Docler et à l’offre de services standardisés de Reborn.»

Yizhi Sun, CEO de Reborn

En outre, face à un marché mondial des talents limité en développeurs, les entreprises informatiques s’emploient à créer des relations durables avec leurs salariés. Le partenariat entre ces deux entreprises numériques, non concurrentes, leur permettra d’optimiser leurs coûts et de créer de nouvelles opportunités grâce à une connaissance du marché et à des compétences complémentaires. Les échanges culturels devraient susciter de nouvelles idées parmi les structures qui, à elles deux, comptent plus de 30 nationalités.

«La collaboration des talents de Reborn et Docler permettra des échanges culturels et des partages de connaissances. Nous sommes convaincus que cette relation créera des opportunités au Luxembourg et au-delà.»

Márton Fülöp, CIO de Docler Holding

Un commentaire

  1. francoisP
    Le 13/03/2019 à 10:06 | Permalien

    Autant la justification de Docler quant au rachat…la « diversification » est totalement crédible …

    Autant l’inverse est risible … le quote est hallucinant « «Nous sommes impatients de trouver de nouvelles solutions pour renforcer la qualité de nos services. Ceci sera rendu possible grâce à la connaissance des interfaces utilisateurs de Docler  »

    Non mais sérieux ? … donc Reborn veut renforcer la qualité de ses services UX grâce à la connaissance des interfaces de site X de Docler Holding ? … c’est vrai que ça fait une lettre sur deux …

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>