Communication de crise: Oswald Schröder réagit à la stratégie de la Cour

Publié le 02/02/2020

C’est d’abord via un post diffusé le 26 janvier par le compte Instagram officiel de la Cour Grand-Ducale que, chez adada, nous avons eu connaissance de la prise de parole du Grand Duc. Un communiqué diffusé en 3 langues sur les réseaux sociaux et envoyé simultanément aux médias, pour prendre position et défendre son épouse, en pleine tourmente en attendant la diffusion du rapport Waringo (rendu public depuis).

« Le Grand-Duc n’aurait pas pu trouver de stratégie plus intelligente. »

Cette prise de parole, inhabituelle, a suscité de nombreuses réactions. Nous avons demandé à Oswald Schröder, spécialiste com (actuel rédacteur en chef du GrenzEcho) ayant fait en 2016 un bref passage à la direction du service Presse de la Cour, de décrypter cette stratégie, dans ce contexte de communication de crise.

Avec sa lettre publique, le Grand Duc a choisi « l’attaque » en guise de défense. Était-ce la meilleure stratégie de communication à adopter?

« Le Grand Duc a choisi, selon moi, la meilleure stratégie. Il ne pouvait pas ne pas réagir. Son épouse se faisait attaquer, or elle ne pouvait réagir en la situation. Une réaction de sa part aurait apporté une preuve supplémentaire aux faits qu’on lui reproche, à savoir que c’est elle qui gère (la communication de) la Cour. Ce devoir incombait donc au Grand Duc.

Il a réagi rapidement. Il n’avait en effet que quelques jours sachant que le rapport allait être rendu public sous peu. En laissant planer un doute quant à savoir s’il réagissait en tant que personne privée ou dans son rôle officiel, il a réussi à détourner l’attention de la personne de son épouse vers les aspects institutionnels.

En ajoutant dernièrement que la Cour allait coopérer à la mise en œuvre des recommandations du rapport Waringo, il se range sous la Constitution. En résumé, dans la situation actuelle, il n’aurait pas pu trouver de stratégie plus intelligente. »

Lire aussi sur Paperjam, l’article de Camille Frati: Une com réglée au cordeau face au rapport Waringo

Voir cette publication sur Instagram

Message de S.A.R. le Grand-Duc : « C’est au chevet de mon beau-frère aux soins intensifs à Genève que je m’adresse à vous. Dans un esprit d’ouverture, de transparence et de modernité, j’ai accepté que la mission souhaitée par le Premier ministre puisse être exécutée. Dans l’attente du rapport et tout au long de cette mission des articles ont été publiés dans les médias, mettant en cause injustement mon épouse, la mère de nos cinq enfants et une grand-mère très aimante. Toute ma famille en souffre. Pourquoi attaquer une femme ? Une femme qui défend les autres femmes ? Une femme à qui on ne donne même pas le droit de se défendre ? Depuis mon accession au trône nous avons, ensemble, voulu contribuer à la modernisation de notre monarchie constitutionnelle et nous voulons continuer dans cette voie. Les combats de mon épouse que j’ai toujours soutenus et que nous continuerons à mener sont essentiels : la lutte contre la dyslexie, la lutte contre les violences sexuelles, le statut des enfants emprisonnés en Afrique, le développement de la microfinance et l’éducation des jeunes filles et des femmes. Je suis fier de l’engagement, de l’intelligence et de l’énergie que mon épouse met dans toutes ses actions. Son dévouement pour servir notre pays à mes côtés depuis 39 ans est exemplaire, il est essentiel pour moi. Nous allons continuer à vous servir, à être là pour vous et pour le Luxembourg. Surtout en ce moment crucial où nos enfants commencent une vie de famille, il est impératif pour nous en tant que parents de leur permettre de profiter de ces belles années en tant qu’héritiers. Henri. Genève, le 26 janvier 2020. » Lien en bio pour le texte en version anglaise, espagnole et luxembourgeoise.

Une publication partagée par Cour grand-ducale Luxembourg (@courgrandducale) le 27 Janv. 2020 à 1 :11 PST

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>