Le publicitaire Raoul Thill crée la marque Cereal Lovers et ouvre plusieurs points de vente au Luxembourg

Publié le 13/08/2018

Derrière de nombreuses aventures entrepreneuriales, il n’est pas rare de trouver d’anciens publicitaires reconvertis. La connaissance des marchés, des besoins des consommateurs, la capacité d’analyser les tendances, de faire mûrir une idée, mais aussi la maîtrise des aspects marketing et communication sont des atouts indéniables pour quiconque souhaite entreprendre. Les profils issus des métiers de la publicité ont cet avantage certain. Et ce n’est pas l’exemple de Raoul Thill, fondateur de l’agence Bizart (qu’il a revendue à Danielle Dichter en 2010) qui nous contredira.

Si le concept Cereal Lovers est né en 2016, en partenariat avec le multi-entrepreneur Carlo Schneider, et était d’abord uniquement voué à de la vente ligne, la marque prend réellement son envol en 2018, avec l’ouverture du premier, puis d’un second point de vente dédié, respectivement dans la Cour des Capucins à Luxembourg-Ville et plus récemment à Beggen où un « factory shop » est désormais accolé aux ateliers de production.

Justement, le produit, c’est quoi? Mueslis, barres de céréales, sandwiches, salades… voilà ce qu’on trouve chez Cereal Lovers. En plein dans la tendance healthy food, et en majorité du bio et du local.

Chez adada, ce n’est pas tant le produit qui retient notre attention –pour ça, vous pouvez lire l’article de France Clarinval sur Paperjam– mais plutôt tout ce qui va autour: identité visuelle, packaging, points de vente (le shop de la Cour des Capucins est signé Moreno Architecture et Associés)… Et là encore, la carrière de Raoul Thill dans la communication et le design joue forcément en faveur de l’enseigne…

Une carrière de communicant qui par ailleurs se poursuit en parallèle de cette nouvelle activité. Depuis 2012, Raoul Thill accompagne avec son entreprise SiYOU ses clients en communication pendant des phases de changement ou de repositionnement. En outre, il donne également des cours dans deux universités allemandes dans le cadre d’un Master en rhétorique de communication.

Un autre publicitaire à s’être également lancé dans la création d’une marque, c’est Will Kreutz. À bord de son véhicule Citroën vintage, il distribue les produits estampillés Roude Léiw Bounekaffi, sa marque déposée en 2017, et largement plagiée selon lui par le Moulin Dieschbourg.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>