Le groupe Happy Snacks renouvelle sa confiance envers Noosphere en 2011

Publié le 2/04/2011 – Source : Noosphere

A l’occasion du remodeling de son restaurant mexicain Chi-Chi’s et suite à un concours d’agences lancé en janvier 2010, l’agence Noosphere avait été retenue par le groupe Happy Snacks pour développer sa nouvelle image (site internet, carte menu, annonces presse, PLV…).

Cette année, le groupe Happy Snacks a confirmé sa confiance en l’agence et l’a mandatée pour mettre en place une stratégie de communication originale et efficace afin d’augmenter la fréquentation dans le restaurant avant l’été. Pour ce faire, Noosphere, en étroite collaboration avec le client, a mis en place la stratégie de communication, créé des produits exclusifs qui n’existaient pas dans la carte Chi-Chi’s (Rodeo Burger et Burrito Hacienda), défini le positionnement prix et réalisé les visuels.

« Nous sommes bien loin d’un simple travail d’adaptation d’annonces internationales: le concept, la direction artistique, la stratégie et reco média, tout est made by Noosphere. Et le plus important, c’est qu’il y a une augmentation significative de la fréquentation en ce moment » se félicite David Gavroy, directeur de l’agence.

Équipe créa
Laurent Mauer
Olivier Mancini
Benoit Brosius
David Gavroy
Arnaud Meisch

Équipe Web
Benoit Brosius
Didier Berck
Olivier Mancini

Équipe stratégique
Marie-Noëlle Brigode
David Gavroy


  1. Parmi les 10 personnes qui ont contribué à « remodeler » la carte en intégrant un… hamburger au fromage et un burrito (dans un resto mexicain c’est cocasse), personne n’avait des notions de base d’espagnol?

    « (…) ça mexique les papilles »…. vraiment?!

  2. Bonjour Julio. Non effectivement, personne parmi les 7 qui ont contribué au relooking mais chez le client, heureusement il y en a.
    Le fait est que Chi-Chi’s, même si il affiche un caractère plutôt mexicain, propose une carte Tex Mex. Ce n’est donc pas une carte 100% mexicaine. On retrouve d’ailleurs à la carte des burritos et hamburgers, même au sein de la chaîne.
    Je dirais que la tendance est plutôt mexicaine, d’où notre choix : « Chi-Chi’s ça mexique les papilles ». C’est aussi un moyen de donner un capital sympathie et avoir un axe de communication plutôt orientée cuisine mexicaine qui est une volonté du client.

  3. Ok, mais pour rejoindre l’avis de Julio, quel est le rapport entre le burger au fromage, 100% pur boeuf luxembourgeois et le Mexique ?

  4. On voit bien ici que la photo « alimentaire », c’est vraiment un exercice périlleux à laisser aux spécialistes! Parce que là, le burger, il donne pas envie, mais alors pas du tout!
    Et puis je me demande un truc : comment un annonceur peut accepter que la signature de l’agence soit aussi présente?! Elle est presque aussi grosse que l’url Chi-chi’s!

  5. Je trouve que les éclaircissements de Mr Gavroy, en plus d’être contradictoires, laissent dans le flou le plus absolu.
    Si je m’arrête sur la seconde annonce, le mot Mexique/Mexicain/Mexican est repris 4 fois! Pour un restaurant qui propose une carte Tex Mex (dixit DG), l’axe de communication est plutôt mal travaillé.
    Je n’aime pas qu’on se moque du consommateur.

  6. Ben on dirait un Bicky Burger géant ! Et dieu sait si les Bicky, c’est bon !!! (enfin, surtout après 3h00 du matin).

  7. Que de texte! Que de texte!
    On dirait un flyer pour un bal de village Mexicain.
    Allez hop: un tag! allez hop: un body! Allez Hop! Une petite blaaaaague! Allez hop! Une banner de date! Y reste de la place…
    Mais bon, ça doit être le client qui n’aime pas le vide.
    Sinon, ça Mexique les papilles, c’est encore rigolo!

  8. Perso, j’ai un peu du mal à comprendre ce que fait cette campagne sur adada… Si vous adoptez cette direction, il y a aussi la pub pour le « Grand Royal » de Mcdo pour le moment…. et la campagne pour le terreau universel à 5€ le sac de 50 litres chez Hobbi (attention, l’offre est valable jusqu’au 10 avril, faut pas traîner)!

  9. Oulala, que de critiques pour une affiche!

    Auriez-vous mangé de la vache folle dans le passé?

    Pas du tout fan de burgers « à la européenne » qui vous laissent toujours non rassasié après trois giant ou royals, je trouve cette alternative intéressante et lui laisserai sa chance, Wasserbillig étant trop loin pour un lunch 🙂

    je préfère décortiquer le produit que l’affiche, et bonne chance pour traduire ce sympathique slogan en luxembourgeois et allemand!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *