Ad.watch: Comment les partis politiques luxembourgeois utilisent la publicité sur Facebook?

Publié le 07/08/2019

Un outil récemment lancé par deux chercheurs pour contrer le manque de transparence du réseau de Marc Zuckerberg au sujet des publicités « politiques » permet de visualiser et d’analyser facilement toutes les publicités Facebook payées par des partis politiques au cours de l’année dans 34 pays, dont le Luxembourg.

Les interfaces proposées par l’outil ad.watch permettent de visualiser facilement le nombre d’annonces actives dans chaque région du pays, le nom des partis politiques qui les diffusent, le contenu textuel des publicités, le ciblage, les budgets investis, le nombre de personnes touchées…

Selon les estimations du site ad.watch, voici les budgets dépensés par les partis politiques en publicité sur Facebook (du 16 décembre 2018 au 22 juillet 2019):

1. Déi Gréng / 27.499 euros / 103 ads
2. LSAP / 15.574 euros
/ 153 ads
3. CSV / 5.364 euros
/ 73 ads
4. DP / 5.279 euros
/ 42 ads
5. ADR / 5.141 euros
/ 18 ads
6. Déi Lénk / 4.134 euros / 33 ads
7. Piraten Lëtzebuerg / 1.389 euros / 23 ads
8. Charles Goerens (DP) en son nom / 149 euros / 3 ads

Thierry Labro, journaliste de Paperjam, s’est penché sur le cas des partis politiques luxembourgeois, particulièrement actifs durant la période des récentes élections européennes. Il note que depuis la fin de ces élections, l’activité « publicitaire » des partis sur le réseaux social est de nouveau proche de zéro.

« Les partis semblent avoir à peine profité des possibilités de ciblage de ces publicités, par genre ou par âge. Le Luxembourg est, il est vrai, un pays où les élections ne se gagnent pas encore sur les réseaux sociaux. »

Lire l’analyse de Thierry Labro sur Paperjam

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>