gotcha! et la fausse campagne d’Yves Kinnen font le buzz pour le MNHA

Publié le 08/09/2019

Fin juin débarquait sur Facebook un certain Yves Kinnen. Le Luxembourgeois de 35 ans se présente alors comme un activiste politique et très vite, ses prises de positions font jaser.

À grands renforts de messages et de vidéos sur le réseaux social, et surtout d’affiches qu’il colle sauvagement un peu partout dans la Capitale, Yves Kinnen colportent ses idées quelque peu controversées au sujet du droit de vote. Durant plusieurs semaines, Yves Kinnen milite ainsi pour interdire le droit de vote aux célibataires, aux automobilistes, aux personnes qui n’ont pas chien, à ceux qui n’ont pas Facebook ou même tout simplement aux hommes.

Les jours passent et le phénomène prend de l’ampleur au rythme des réactions des internautes. Le lynchage médiatique d’Yves Kinnen sur les réseaux fait du bruit mais n’arrête pas pour autant l’activiste, qui voit son communiqué de presse faire réagir plusieurs journalistes dans les colonnes de leurs journaux. Yves Kinnen a gagné. On parle de lui. Et il a tout prévu: il donne rendez-vous au plus grand nombre à la Braderie le 2 septembre dernier pour dévoiler en public son manifeste.

Le Jour J, sur son stand au branding parfait, la presse est là, les badauds aussi. Yves Kinnen prend le micro, c’est la révélation:

Yves Kinnen n’est pas Yves Kinnen, et toute cette action virale à base de guerrilla marketing est orchestrée depuis le départ dans un seul but: promouvoir la nouvelle exposition du MNHA: 100 ans de suffrage universel au Luxembourg.

Co-​organisée par le Musée national d’histoire et d’art et la Chambre des Députés du 27 septembre 2019 au 6 septembre 2020, l’exposition «Wiele wat mir sinn – 100 ans de suffrage universel» vous invite à découvrir sur plus 650m2 l’histoire du droit de vote au Luxembourg de la Révolution française à aujourd’hui. A travers plusieurs centaines d’objets d’époque, de documents inédits, de photos et de films d’archives, découvrez les enjeux du combat démocratique pour le droit de vote.

Aux commandes de cette action, gotcha! et son fondateur Ben Olinger, un habitué du genre.

Au-delà de cette phase de teasing parfaitement orchestrée, gotcha! s’est également chargé de toute la campagne 360° diffusée actuellement dans la presse, à la radio, à la télé, du site internet et des réseaux sociaux. Le nom de l’expo, dérivé de la devise nationale, est également une création de l’agence.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>