Entrevue avec Claude Kongs, CEO de 3Devotion

Publié le 23/09/2011

Après avoir co-fondé Digital Studio il y a huit ans et avoir dirigé la production audiovisuelle d’une grande partie des spots publicitaires accès 3D ou à caractère VFX au Luxembourg, Claude Kongs nous parle aujourd’hui de sa nouvelle structure, 3Devotion.

Claude, parlez-nous de cette nouvelle aventure, 3Devotion.

3Devotion est né de la conséquence de mon parcours professionnel dans le domaine de la production audiovisuelle. Au fil des années, on se rend compte que seule la passion (=devotion) puisse être le moteur qui nous pousse à toujours se dépasser et à vivre son rêve professionnel.

Sur cette base de réflexion, j’ai créé ce nouveau studio de production à taille humaine où chaque participant interne ou externe est un passionné. Nous sommes sur la même longueur d’onde et toujours prêts à atteindre, voire à dépasser les espérances de nos clients. Ces derniers ont un contact direct avec nos artistes, sans filtrage ni perte d’information ou de temps.
Nous ciblons nos activités sur trois marchés a priori très différents: l’univers de la pub au sens large, le marché de l’immobilier ainsi que celui des effets spéciaux pour films. Mais en somme ces marchés ont tous besoin du même savoir faire: « vendre » un objet, une idée voire un rêve en utilisant la création d’images et de films époustouflants tant au niveau de leur qualité qu’au niveau de leur contenu qui, dans notre cas, sont pour la plus grande partie générées sur ordinateur et notamment en 3D.

Quels sont les derniers spots sur lesquels vous avez travaillé ? Avez-vous des projets en cours?

3Devotion n’existe que depuis un an, donc notre histoire est encore jeune. Durant cette période, nous avons déjà travaillé sur des campagnes pour le compte de sociétés de renom comme Enovos, Dexia, Marque Nationale, SIDOR, Luxtrust, etc.
Dans la plupart des cas, cela s’est fait par le biais de nos partenaires dans le domaine de la production audiovisuelle et via quelques agences de publicité qui ont fait appel à notre expertise.

En ce moment, dans un autre domaine, nous finalisons un DVD de formation expliquant comment faire des films mettant en scène des projets immobiliers d’envergure et nous travaillons également sur la production d’effets spéciaux sur un long métrage.

Quel est votre avis sur le niveau de la création publicitaire audiovisuelle aujourd’hui au Luxembourg ?

Je trouve motivant les quelques perles rares qui sont produites chaque année. Mais en général, le déséquilibre entre les espérances des clients qui réclament « du Hollywood » et les budgets attribués ne sont que peu productives. Trop souvent j’entends alors la réplique qu’il faudra donc être plus créatif…

Souvent, quand une campagne a en partie recours à de l’image de synthèse, son intégration n’est prise en compte que bien trop tard dans la réalisation du concept, ne permettant plus vraiment une approche technique et conceptuelle adaptée. Malheureusement, la production audiovisuelle et notamment la production 3D, ne viennent se greffer au projet qu’en fin de route. Alors que si la 3D était prise en compte dès le développement d’une campagne, elle pourrait servir de fil rouge et effectivement permettre une créativité accrue tout en respectant un budget modeste. On est en 2011 et je m’étonne qu’on n’en soit pas encore plus loin au Luxembourg en ce qui concerne le rich media, digital signage, réalité augmentée, etc. On mise encore beaucoup sur les médias classiques alors que le public ciblé a lui bel est bien évolué.

Claude, c’est une tradition chez adada, il faut maintenant répondre à nos questions « incontournables » :

Nom : Kongs
Prénom : Claude
Âge : 35
Fonction : Dirigeant 3Devotion / infographiste 3D

Votre tout premier job?
Il y a dix ans, animateur 3D en freelance sur la toute nouvelle mascotte de CMD, la fameuse mouche/moustique qui est devenue le fil rouge de leur communication pour de longues années.

Votre meilleur souvenir professionnel?
La carte blanche sur le film d’image que j’ai réalisé pour la Luxembourg Air Rescue à l’époque de Digital Studio. Les contraintes (budget, tournage en hiver, disponibilité de la flotte, etc.) étaient de force mais avec la liberté de pouvoir développer et diriger un concept adapté, on a su produire un beau film avec un look très pro.

Le client / la marque pour qui vous rêvez de travailler?
Tout client me permettant d’exprimer une certaine liberté artistique tout en me donnant les moyens de dépasser ses attentes.

Si vous deviez faire un autre métier?
Moniteur de parapente.

Ce que disaient les professeurs de vous?
Est faible en dessin à main levée mais fort en utilisant sa béquille (ordinateur).

Votre citation préférée?
Luck favors the prepared.

Vos ambitions à court terme?
(Re)devenir la référence en terme de production 3D sur la Grande Région!

Un commentaire

  1. adada
    Le 28/09/2011 à 20:40 | Permalien

    Merci Claude pour cette interview!

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>