[Save the date] Ian Anderson, le fondateur du studio The Designers Republic, invité de Design Friends le 9 octobre au Mudam

Publié le 04/10/2019

Le 9 octobre 2019 au Mudam Design Friends invite Ian Anderson, fondateur du mythique studio de graphisme The Designers Republic, le mercredi 9 octobre 2019 à 18h30, pour une conférence en entrée libre au Mudam.

En trente ans de carrière, Ian Anderson, fondateur du mythique studio de graphisme The Designers Republic (TDR, UK), aura durablement façonné la culture visuelle et populaire de notre époque. Il a travaillé assidument pour l’industrie musicale avec pas moins de 5000 pochettes d’albums portant sa signature, notamment pour le label Warp Records. Outre ce cheval de bataille, les années 1990 le voient aussi marquer les esprits en créant la communication du jeu vidéo Wipeout ainsi qu’une édition estampillée TDR du chien robot Aibo de Sony. Parmi les atouts qui le distinguent du tout-venant du design, soulignons son esthétique singulière, imbibée de références pop et autres influences japonaises, qui s’allie à une philosophie foncièrement antiestablishmentet anticonsumériste.

Son parcours, ses oeuvres

Dans les années 1980, Ian Anderson, proche de la scène musicale de Sheffield, concevait 100% en autodidacte ses premiers flyers et pochettes de disques pour des groupes comme Person to Person (dont il était également le manager) ou Age of Chance.

En 1986, il fonde avec Nick Philipps le studio The Designers Republic (TDR) qui attire rapidement l’attention du label Warp Records pour lequel il réalise non seulement le logo mais aussi les pochettes d’albums emblématiques de formations comme Aphex Twin et Autechre. Par la suite, de nombreux groupes feront confiance au studio de Ian Anderson, de Fluke à Moloko, en passant par Supergrass et Jarvis Cocker.

Si la collaboration avec Warp a fait beaucoup pour la notoriété de TDR, il s’essaie avec succès à la conception du marketing du jeu vidéo WipEout, qui laissera une impression durablement positive auprès de plusieurs générations.

S’ensuit la réalisation des designs de produits issus de la culture populaire tels que le premier titre de la saga de jeux vidéo Grand Theft Auto et le chien robot Sony Aibo, ainsi que des projets pour Coca-Cola, Nokia, Telia, MTV, Audi ou encore pour le club Gatecrasher à Sheffield. L’activité de TDR s’étend et pousse sa diversification jusqu’à la conception d’identités visuelles pour la Manchester School of Art, l’Université de Sheffield, la biennale de Lisbonne EXD, la fondation Calouste Gulbenkian, le Festival International du Film Documentaire de Sheffield (DOC / FEST) et des collaborations avec, entre autres, Urban Splash, Issey Miyake ou Comme des Garçons.

Aujourd’hui, certaines œuvres de The Designers Republic se retrouvent dans les collections permanentes du MoMA à New York et du V&A à Londres.

Rien d’étonnant donc à la publication cette année, de deux livres lui étant consacrés, AZTDR TM et OOHAAHTDR TM, ainsi que la sortie d’un documentaire sur son studio TDR TM, Work Buy Consume Die.

Inscription gratuite ici

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>